L’UEFA : le PSG-Liverpool n’est plus menacé par la sanction disciplinaire

La commission chargée de la discipline à l’UEFA, a annoncé la repousse de l’examen des différents incidents violents qui ont eu lieu pendant le match du 3 octobre dernier qui a réuni le club de la capitale et l’Etoile Rouge de Belgrade. Ainsi, le Parc des Princes pourra accueillir l’équipe anglaise Liverpool, dans le cadre de la Ligue des champions dans un stade plein.

Les incidents du match PSG-Etoile Rouge

Suite aux incidents qui ont eu lieu le 3 octobre dernier au Parc des Princes à la suite du match qui a réuni, le club présidé par Nasser Al Khelaïfi, le PSG et le club serbe, l’Etoile Rouge de Belgrade, la commission chargée du discipline de l’instance européenne du football, l’UEFA, a décidé d’infliger une amende de 20 000 euros au club de la capitale. Cette amende englobe le retard pour le coup d’envoi du match, ainsi que l’avertissement de Thomas Tuchel l’entraîneur des champions de France pour le retard. Toutefois, l’UEFA a tenu a envoyé un inspecteur disciplinaire, afin d’effectuer des investigations concernant les incidents qui ont eu devant le Parc des Princes après le match qui s’est achevé par la victoire des parisiens à 6 buts à un.
En effet, selon les témoins, 250 personnes équipées de fumigènes et cagoulées avaient lancé des projectiles sur les policiers devant le Parc des Princes juste après le sifflet final du match. En outre, les investigations avaient confirmé que des fumigènes ont été déclenchés à l’intérieur du stade.

La commission retarde le traitement du dossier

La commission disciplinaire de l’UEFA avait décidé au début de traiter l’affaire le 22 novembre dernier, ce qui signifie quatre jours seulement avant la rencontre du club présidé par Nasser Al Khelaïfi avec le Liverpool. L’un des matchs décisifs afin d’assurer la qualification pour les huitièmes de finale pour la Ligue des champions, pour les deux clubs. Néanmoins, selon les informations annoncées par l’UEFA, la commission a renoncé le traitement de ce dossier, pour des raisons de délai. En effet, estimant que le délai de traitement du dossier est un peu court entre la réunion et le match du PSG-Liverpool, la commission a décidé de repousser le traitement du dossier.
Comme l’a bien expliqué, le directeur de la communication du club de la capitale, Jean-Martial Ribes, « si la commission prononce pour un huit clos, notre club à le droit de faire appel à la demande, en optant pour un effet suspensif. Cet appel sera forcement accepté puisqu’il la commission lui faudra encore du temps pour réétudier l’appel. Donc, quelle que soit la décision prise par la commission de l’UEFA, elle ne serait pas effective pour le match du 28 novembre ». Pour cette raison, la commission a décidé de repousser le traitement du dossier. S’il y aura une probable sanction obligeant le club a effectué un match à huis clos total ou partiel, cela concernera certainement le match qui suivra la rencontre PSG-Liverpool au Parc des Princes.

Author: Timothy Martinez

Share This Post On