Ouverture du 22e festival de l’Alpe d’Huez du film de comédie

Le festival de l’Isére consacré pour les films de comédie, est une référence française du genre. Débutant le 15 janvier pour son 22e édition, le festival est toujours à l’écoute de la société surtout durant cette période avec la crise des gilets jaunes. En effet, les huit films qui sont en compétition durant cette édition, évoquent respectivement le chômage, les problèmes des banlieues, des agriculteurs, des réfugiés, mais aussi les ouvriers en France.

La 22e édition du festival de comédie

Pour cette édition, les acteurs, Cécile de France, Gilles Lellouche, Sandrine Kiberlain, ainsi que les réalisateurs, Hugo Gélin, Mohamed Hamidi et Lisa Azuelos sont tous réunis, du 15 au 20 janvier dans la station de ski de l’Alpe d’Huez avec comme présidente du jury, la célèbre comédienne Alexandra Lamy.
Le directeur du festival, Frédéric Cassoly, a expliqué à l’agence France-presse « cette édition est constituée par une alchimie entre plusieurs réalisateurs confirmés avec plusieurs jeunes talents. En effet, la programmation reflète exactement la situation de la comédie en France. Puisque cette année, il y a moins de grosse production comme celle de l’année dernière « la Ch’tite famille » de Dany Boon, toutefois, on peut trouver des comédies sentimentales, familiales sociales à message en traitant de vrais problèmes de la société actuelle ».

Les films en compétitions

Après le Film « La finale » de Thierry Lhermitte, financé par A Plus Finance à travers la Sofica A Plus Image, qui a remporté l’année dernière le Grand prix du festival, huit films sont présentés cette année, prennent le pouls de la société. Parmi ces films, on peut citer « Jusqu’ici tout va bien », qui met en scène la rencontre entre un patron d’agence de communication parisien et un jeune de banlieue en abordant tous les problèmes des banlieues. En outre, dans le film « les Rebelles » Audrey Lamy, Cécile de France et Yolande Moreau incarnent trois ouvrières de Boulogne-su-Mer qui travaillent dans une conserverie de poisson et qui tentent de s’en sortir malgré les conditions. Traitant les problèmes des réfugiés en France, le film « Damien veut changer le monde », évoque tous les efforts déployés par un surveillant d’une école primaire afin d’empêcher l’expulsion d’un élève et sa mère du pays.
« La finale », qui a été doublement récompensé, en décrochant le prix de la meilleure interprétation masculine pour Thierry Lhermitte qui a incarné le quotidien d’un homme souffrant d’Alzheimer, mais aussi en décrochant le Grand prix du 21e festival, il a vraiment su être drôle tout en touchant subtilement les spectateurs. « La finale » qui a été financé par la Sofica de A Plus Finance, a eu un très grand succès auprès des spectateurs en 2018. Quel film succédera « La finale » pour le Festival de l’Alpe d’Huez.

Author: Timothy Martinez

Share This Post On