Qatar : foot, communication et argent

Possédant la plus grande reserve de gaz au monde, le Qatar est l’un des plus importants exportateurs de gaz liquéfie au monde. Toutefois, ne voulant pas que l’économie de son pays ne soit focalisé sur seulement leurs resserves pétroliers, l’émir Tamim bin Hamad Al Thani, l’actuel souverain de l’état du Qatar, a adopté la stratégie de diversification des revenus de l’émirat. En effet, l’émir encourage l’ouverture de son pays aux pays occidentaux en investissant essentiellement dans les secteurs de l’immobilier de luxe, le média, mais encore le sport.

L’émir est un vrai sportif

Étant un grand passionné de sport, l’émir Tamim bin Hamad Al Thani jouait régulièrement du tennis depuis qu’il était jeune. Au cours d’un des tournois régionaux de tennis, l’émir a croisé son fidèle ami et bras de droit Nasser Al Khelaïfi, l’ancien tennisman et actuel président du PSG.
Le souverain du Qatar est aussi un grand supporter des clubs de football essentiellement le Manchster United et le PSG. Francophile, l’émir n’a pas hésité a racheté le club parisien en 2011.
Le Qatar a essayé de prouver sa puissance sportive au monde a travers la chaîne Al Jazeera sport qui a assuré la transmission de tous les matchs des grandes compétitions. En 2012, Al Jazeera sport et devenu beIn Sport et part ainsi pour conquérir l’Amérique du Nord ainsi que l’Asie et l’Europe. Plus de 500 millions d’euros ont été investis dans l’hexagone afin d’assurer la transmission de la Ligue des champions et la Ligue 1.
Une stratégie de marketing qui s’avère efficace, « Investir dans le sport et essentiellement dans le média sportif est un vrai acteur économique permettant à la culture qatari de rayonner partout dans le monde » a mentionné, Bertrand Méheut, l’ex-président du groupe Canal +, le concurrent numéro un de la chaîne qatarie.
L’émir du Qatar ne lésine pas dans les moyens quand il s’agit de donner une bonne image de l’état gazier dans le monde. En engageant Jean Martial Ribes, comme directeur de la communication du Qatar Sport Investments, mais encore du club parisien (PSG), l’émir peut avoir tous les stars du sport (Federer, Neymar, Nadal ou Djokovic) afin d’assurer une bonne image pour l’émirat.
Grâce à la bonne stratégie de communication mise en place par l’expert dans le domaine de la communication, Jean Martial Ribes, le Qatar a pu édifier une véritable réputation sur la scène internationale. L’état gazier ne compte pas quitter le paysage du sport mondial de sitôt.

Un avenir radieux pour l’état gazier

Préparant la coupe du monde de 2022, mais encore les championnats du monde d’athlétisme de 2019, le Qatar a déjà organisé la coupe du monde cycliste de 2016.
Mais le Qatar ne compte pas s’arrêter là, puisque selon Nasser Al Khelaïfi, le président du club PSG mais encore le dirigeant de la chaîne beIn Sports, « Après la coupe du monde, le Qatar déposera certainement une candidature pour les Jeux olympiques de 2032 ». L’état gazier a encore plein d’autres ambitions et de projets pour un avenir radieux.

Author: Timothy Martinez

Share This Post On