Ramadan : pourquoi le jeûne est-il si fascinant ?

 

 S’exercer à la patience et affermir sa volonté !

 

Est-il correct de jeûner sans arrêt pendant les trois mois de Radjab, Chaaban et Ramadan ?

En Islam, il n’y a que le Ramadan qui soit un jeûne déterminé dans le temps.

En dehors de cela, on ne trouve pas de “jeûne de 3 mois” dans les sources sacrées.

Il est vrai qu’il est conseillé au musulman de jeûner beaucoup pendant les deux mois précédant le Ramadan 2018 (Radjab et Chaabane), mais rien dans nos références sacrées n’indique qu’il faille jeûner pendant la totalité de ces deux mois.

D’après Aïcha, le Prophète n’a jamais jeûné pendant un mois complet en dehors du mois de Ramadan. Le mois où il a le plus jeûné est celui de Chaaban.

Au jour d’aujourd’hui, certains jeûnent pendant trois mois consécutifs (Radjab, Chaaban et Ramadan) sept années durant, puis abattent un animal en sacrifice.

Un tel acte d’adoration n’existe pas en Islam et est jugé comme étant une “bid’a” (innovation religieuse).

Le croyant, en pensant obtenir des mérites à travers un tel jeûne, risque au contraire de commettre un péché.

 

  La vie du Prophète Muhammad : un excellent modèle

La vie du Messager de Dieu est un parfait exemple pour les croyants, car il a mené une vie qui est en parfaite harmonie avec le but de la création et la nature de l’humanité.

 

Bien qu’il voulût adorer davantage, il marchait en fonction des pas des plus faibles et présentait un modèle d’adoration modéré tel que personne ne pût le trouver difficile.

Il a d’ailleurs averti ceux qui voulaient toujours en faire davantage : “Le plus pieux et le plus proche de Dieu parmi vous, c’est moi ; et moi je prie et parfois je dors, je jeûne et parfois je mange”.

 

En effet, c’était un homme mesuré et pondéré. Or, il lui arrivait de jeûner plusieurs jours sans prendre le repas de l’iftar (jeûne wissal).

Mais quand ses Compagnons ont voulu l’imiter sur ce point, il les empêcha en attirant leur attention sur le fait que lui était nourri par Dieu.

Les croyants doivent pratiquer la modération dans tous leurs actes d’adoration.

Le dernier conseil donné par le Messager pour ceux qui voudraient jeûner davantage est de faire le jeûne du Prophète David, c’est-à-dire de jeûner un jour sur deux.

Notre noble Prophète n’a jamais permis de faire plus que cela.

 

  Existe-t-il un jeûne de 10 jours avant la fête du sacrifice ?

Nous ne trouvons aucune parole prophétique à ce propos dans les hadiths authentiques, rien qui prouve que le Prophète ait pratiqué un tel jeûne.

Seul un hadith faible qui semble être rapporté par Hafsa, épouse du Prophète, dit : “Il y a quatre choses que le saint Prophète n’a jamais abandonnés : le jeûne de l’Achoura, les 10 premiers jours du mois de Dhul-Hijjah, trois jours de jeûne par mois, et deux rak’at avant la prière de l’aube”.

 

À part le jeûne de Dhul-Hijjah, les autres éléments sont confirmés par des hadiths authentiques.

D’ailleurs, d’après Abou Hourayra : “Le Messager de Dieu a interdit de jeûner le jour de Arafa (veille de la Fête)”.

 

En résumé, le jeûne des 10 premiers jours de Dhul-Hijjah n’est pas présent dans les hadiths authentiques.

Par conséquent, même si le croyant gagnait des mérites en jeûnant pendant cette période, il n’est nullement possible de déclarer que cela serait sounna ou wajib (nécessaire).

Author: Timothy Martinez

Share This Post On