SOFICA : un bon moyen pour investir dans le cinéma pour les particuliers

Destinée à soutenir une industrie audiovisuelle et cinématographique trop gourmande en capitaux, la SOFICA est un produit défiscalisant – diminuer son IR ou son ISF – puissant.

 C’est un placement un peu risqué étant donné que le capital n’est pas toujours garanti.

  Outre les FCPI – Fonds communs de placement dans l’innovation – et les FIP – Fonds d’investissement de proximité -, une solution complémentaire ou alternative pour défiscaliser – voire, détaxer – consiste à acheter des parts de SOFICA.

    Les SOFICA – sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel – sont des sociétés anonymes constituées par appel public à l’épargne. Celles-ci collectent des fonds privés consacrés uniquement au financement d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles sous l’égide du CNC.

    Selon l’ARS, ces fonds ont récolté plus de 3. 9 milliards d’euros, depuis leur lancement, et ont participé au financement de 5 000 films et séries télévisées, ce qui représente un gros tiers de la production indépendante française. 

   Ayant obtenu le feu vert du CNC, la campagne 2019-2020 prévoit de lever un peu plus de 120 300 euros auprès des investisseurs privés, via vingt SOFICA de sociétés de gestion – Sofitvciné, Cinémage, A Plus Image 8 (conseillée par A Plus Finance), Cofinova, La Française, etc. -.

   Toujours fixée avec parcimonie par les pouvoirs publics, cette enveloppe maximale de plus de 120 300 euros ne couvre jamais les besoins. Généralement, c’est un peu la politique du premier arrivé, premier servi !

   Payez moins d’impôts avec les SOFICA

  D’après l’Association de représentation des SOFICA, en général près de 10 000 souscripteurs investissent dans des sociétés de coproduction de films et de séries télévisées chaque année, avec une mise de fonds moyenne de 9 000 euros.

   La raison de cet immense succès ? Un puissant avantage fiscal – réduction d’impôt allant jusqu’à 81 % avec certains investissements – à la clef. Ce mécanisme ouvre droit à une réduction fiscale allant de 49 % à 69 % des montants investis, voire 81 % si la société bénéficiaire s’engage à consacrer 19 % au moins de ses investissements dans l’acquisition de droits sur les recettes – ou les couloirs de recettes – d’exploitation à l’exportation et dans des entreprises de réalisation. Cet investissement n’entre pas dans le plafonnement des dérogations fiscales ou des dépenses fiscales de 15 000 euros, mais dans le plafond spécifique de 32 000 euros. Soit une réduction maximale de 9 500 euros. La mise de fonds est aussi limitée à 32 % du RNG – revenu net global – du contribuable. Pour rappel : aucun frais de sortie ni d’entrée n’est facturé. Les tickets d’entrée démarrent à 4 500 euros. Et en ce qui concerne les frais de gestion, ils sont très raisonnables comparés à d’autres produits de gestion collective.

    Accessible dès 3 200 euros, la SOFICA d’A Plus Finance – A Plus Image 8 – vous permet de bénéficier de l’attractive fiscalité des SOFICA.

Author: Timothy Martinez

Share This Post On